Sandwichs et salades embarqués, une bonne vingtaine de curieux ont répondu présents au 6e Co-lunch pitch de La Cantine Numérique. Le concept : 3 entrepreneurs pitchent leurs projets pendant 10 minutes avant de répondre aux questions de l’assistance et de nos experts David Quénnehen du cabinet Newton Expertise et Aurélien Vallet, Chargé d’affaires PME entreprises innovantes à la Caisse d’Épargne Normandie.

Ftel :

Nouveau membre #NWX, l’agence d’édition de logiciels web et mobile sur mesure nous a présenté son projet Toque Drive. Une solution de vente à emporter et de livraison à domicile à destination des commerces de proximité. Le but : « redonner le pouvoir aux petits commerçants et la possibilité de se positionner an tant qu’antiAllo Resto ou anti-Deliveroo ». Un concept qui propose aux commerçants et aux clients de gagner du temps et de l’argent.

Comment ça se passe ? Les clients peuvent commander en ligne les mêmes produits que ceux disponibles sur les points de vente. Le logiciel permet au commerçant d’anticiper les commandes, voir ses stocks en temps réel et proposer les mêmes produits, formules et promotions qu’en magasin. Le client peut payer en ligne ou en magasin et récupérer ses produits sur place, à domicile ou près de son lieu de travail. La livraison se fait en partenariat avec Kebi et Tout en vélo.

 

Cerca Trova :

Second à se lancer, Foued Benoumhani, 40 ans, Community Manager de Cerca Trova. Après un parcours universitaire et professionnel en économie-gestion et une dizaine d’années de passion pour le web, il a souhaité répondre aux besoins des entreprises d’avoir une présence sur le net. « Je me suis rendu compte que ce qui semblait évident ne l’était pas forcément pour eux et c’est comme ça que j’ai commencé à gérer des comptes Facebook, Twitter, puis Instagram ».

« Ma cible, ce sont les « small business », les petites structures, startups, agences immobilières ». Au-delà des publications, Foued gère la réputation d’une dizaine de clients, crée du trafic, de la rétention, des interactions, et aussi parfois de la gestion de crise. Avec son associé, ils misent tout sur les petites structures. Leur plus gros point fort : leur accessibilité.

 

Wekicks :

Connaissez-vous la sneackers ?  Non pas la barre chocolatée Snickers ! La sneacker : autrement dit, cette tendance en plein développement de baskets au design hyper-léché. « C’est un marché qui représente 6 milliards de dollars dans le monde » a-t-on appris par Samy Bourguern, 24 ans, étudiant à NEOMA Business School et co-fondateur de Wekicks.

Vous en avez déjà peut-être entendu parler puisqu’il a remporté le prix du meilleur pitch lors du Startup Weekend 2016 à Rouen. Wekicks est une solution pour fédérer et formaliser un marché désorganisé. Le but : éviter aux addicts de sneackers de tomber sur des arnaques comme sur Leboncoin ou eBay. Wekicks permet donc d’acheter des sneackers et de les revendre, mais aussi d’intégrer une « communauté de confiance ». Chaque, utilisateur doit créer un profil pour pouvoir ensuite échanger avec les autres ou acheter de manière sécurisée. Plus qu’une market place, Wekicks ambitionne de devenir un véritable réseau d’intérêt.

Leave a Comment